« Pour nos combats de demain, pour un monde plus libre, plus juste, plus égalitaire, plus fraternel et solidaire, nous devons maintenir vivante la mémoire de nos luttes »

Gunter Holzmann

La gauche face aux enjeux de l’extractivisme

Colloque le lundi 3 octobre 2016, de 9 h 30 à 17 h 30 à l’Assemblée nationale
Feedback
Accueil du site  ›  Initiatives  ›  La Nuit des rapaces

Là-bas si j’y suis et Fakir vous invitent à

La Nuit des rapaces

Mercredi 9 novembre - Paris

1er octobre 2011     →    Version imprimable de cet article Imprimer

Là-bas si j’y suis et Fakir vous invitent à

La Nuit des rapaces

Le mercredi 9 novembre à 19 h à la salle Olympe de Gouges

(15, rue Merlin, Paris 11ème, métro Père Lachaise)

Où sera remis le grand prix du « J’ai tout pris »

Ce soir, on ne va plus se laisser faire. Nous allons mettre des visages sur « les marchés ». Pour que, pas tout de suite mais bientôt, la peur change de camp…

http://www.france.attac.org/articles/fakir-et-la-bas-si-jy-suis-vous-invitent-la-nuit-des-rapaces

Depuis la crise, le Programme alimentaire mondial a été divisé par deux : de 6 milliards de $ à 3 milliards. Pendant ce temps, cent fois plus, 680 milliards de $ ont été consacrés à sauver les banques européennes.

L’Europe a diminué de 75 % ses aides alimentaires aux plus démunis – de 480 millions à 113 millions. Pendant ce temps, la rémunération des banquiers français a bondi de 44,8% en 2010.

Ils mettent des pays à genoux.

Et qui devrait réduire les « déficits » ? C’est nous.

Ce soir, on ne va plus se laisser faire. Nous allons mettre des visages sur « les marchés », les sortir de leur paisible anonymat.

On a tous notre rapace préféré.

Un patron, venu planter ses crocs dans la chair de Continental, Moulinex, Renault. Un financier, qui a sucé les bénefs, les carnets de commande, le savoir-faire, et s’est tiré avec la caisse. Un politique, qui a remis le destin du pays entre les mains de la Bourse. Un journaliste, qui n’a cessé de vanter les bienfaits du marché – contre des « ménages » bien rémunérés.

Nous, notre chéri, c’est Jean-Charles Naouri, PDG de Casino, ancien dirigeant de Moulinex, grand libérateur de la Finance dans les années 80. Qui fuit nos questions en Assemblée générale. Mais y a de la concurrence, chez ces gens pires ! Gérard Mulliez, Marc Ladreit de Lacharrière, Bernard Arnault, Alain Minc, etc. tous peuvent prétendre au titre. Tous nos invités – voir la liste ci-dessous – viendront présenter leurs chouchous. Ils amèneront sa photo, pour qu’on imprime bien qui c’est. Et ils dresseront le CV de leurs forfaits.

Au « ouhouh-mètre », vous désignerez le plus pire.

Y a un autre enjeu, aussi. Plus personnel.

Pour nos incursions parmi ses actionnaires, Jean-Charles Naouri nous a intenté deux procès. Un contre Fakir, l’autre contre Là-bas si j’y suis. Avec 80 000 € de réclamés dans chaque affaire. L’objectif, c’est de nous faire taire. Qu’on n’y revienne plus, dans ses AG. Qu’on ait trop peur. Mais nous n’avons pas peur, ni de lui ni des autres. Parce qu’on sait que vous êtes là, derrière nous, en masse, pour nous soutenir.

Sans vous, on ne peut rien. Avec vous, on peut beaucoup.

Et c’est pour ça qu’à la fin c’est nous qu’on va gagner !

Entrée libre.

Pour le résumé de nos aventures avec Jean-Charles Naouri : http://www.fakirpresse.info/-Nos-emmerdes-.html

Pour écouter l’émission Là-bas si j’y suis à l’Assemblée générale des actionnaires : http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1950&var_recherche=naouri

 

Notre procès

contre Jean-Charles Naouri se déroulera le lundi 28 et le mercredi 30 novembre 2011, à partir de 9 heures, à la XVIIème chambre du tribunal correctionnel de Paris. Y témoigneront Frédéric Lordon, les anciens salariés de Moulinex, des gérants de Petit Casino, les trois avocats qui en France se chargent de leur dossier. On devrait y entendre des choses inédites, jamais énoncées en public, sur ce « financier froid et calculateur » (comme il se désigne lui-même).

Entrée libre aussi !





APPEL AUX DONS
Vous pouvez aider au développement du site de Mémoire des luttes par une contribution, ponctuelle ou régulière, d'un montant à votre convenance.

En savoir plus

Trois formules sont à votre disposition :

- Un don en ligne sécurisé via PayPal ou CB

- Un don par chèque adressé à Mémoire des luttes
(Soutien à Mémoire des luttes)
3, avenue Stephen Pichon
75013 Paris

- Un don par virement bancaire au compte de l'association (Code banque : 10107 - Code guichet : 00223 - Numéro de compte : 00518035437 - Clé : 52)

Mémoire des luttes s'engage à informer régulièrement les visiteurs du site sur les montants reçus, ainsi qu'à leur fournir une information transparente sur l'utilisation de ces fonds.

L'équipe de rédaction du site.

  →  Pour en savoir encore plus



ARTICLES





Les chroniqueurs



Les invités de MDL



BRICS



Surveillance de masse



Rencontre mondiale des mouvements populaires



Hugo Chávez


Suivez-nous  →    Flux RSS

   Facebook       Twitter
Administration  →
|
À PROPOS
Site réalisé avec SPIP
Conception :