« Pour nos combats de demain, pour un monde plus libre, plus juste, plus égalitaire, plus fraternel et solidaire, nous devons maintenir vivante la mémoire de nos luttes »

Gunter Holzmann

Feedback
Accueil du site  ›  Les chroniques littéraires de Ramón Chao  ›  « Le Lecteur de cadavres »

Un médecin légiste dans la Chine impériale du XIIIème siècle

« Le Lecteur de cadavres »

d’Antonio Garrido

Par Ramón Chao  |  17 mars 2015     →    Version imprimable de cet article Imprimer

Traduit de l’espagnol par Alex et Nelly Lhermillier, Grasset, Paris, 2014, 616 pages, 21, 50 euros.

Voici l’histoire véridique et captivante de Ci Song, un Chinois devenu le premier médecin légiste de tous les temps. L’auteur situe ce roman, richement documenté, dans la Chine opulente et exotique de l’époque médiévale. La haine et l’ambition s’y côtoient, comme l’amour et la mort. Un best-seller en Espagne, inspiré d’un personnage réel, Le Lecteur de cadavres nous relate l’extraordinaire histoire d’un jeune garçon d’origine modeste sur lequel le destin semble s’acharner. Après la mort de ses parents, l’incendie de sa maison et l’arrestation de son frère, il est contraint de fuir son village avec sa petite sœur malade.

Pour gagner son pain et celui de sa sœur, Ci Song s’adresse au Grand Cimetière où il exercera le métier de fossoyeur dans ce « champ de la mort ». La vie n’y vaut pas grand-chose. Tous les employés savent qu’aucun crime ne doit rester impuni : il y va de leur vie. Grâce à son formidable talent pour expliquer les causes d’un décès, Ci Song est accepté à la prestigieuse Académie Ming. L’écho de ses exploits parvient aux oreilles de l’Empire ; il est convoqué pour enquêter sur une série d’assassinats qui menacent la paix impériale. En cas de réussite, il entrera au sein du Conseil du Châtiment ; s’il échoue ce sera la mort… Pleines d’intrigues, de surprises et de rebondissements, ces quelque six cents pages se lisent comme un polar.





APPEL AUX DONS
Vous pouvez aider au développement du site de Mémoire des luttes par une contribution, ponctuelle ou régulière, d'un montant à votre convenance.

En savoir plus

Trois formules sont à votre disposition :

- Un don en ligne sécurisé via PayPal ou CB

- Un don par chèque adressé à Mémoire des luttes
(Soutien à Mémoire des luttes)
3, avenue Stephen Pichon
75013 Paris

- Un don par virement bancaire au compte de l'association (Code banque : 10107 - Code guichet : 00223 - Numéro de compte : 00518035437 - Clé : 52)

Mémoire des luttes s'engage à informer régulièrement les visiteurs du site sur les montants reçus, ainsi qu'à leur fournir une information transparente sur l'utilisation de ces fonds.

L'équipe de rédaction du site.

  →  Pour en savoir encore plus



ARTICLES





Les chroniqueurs



Les invités de MDL



BRICS



Surveillance de masse



Rencontre mondiale des mouvements populaires



Hugo Chávez


Suivez-nous  →    Flux RSS

   Facebook       Twitter
Administration  →
|
À PROPOS
Site réalisé avec SPIP
Conception :