« Pour nos combats de demain, pour un monde plus libre, plus juste, plus égalitaire, plus fraternel et solidaire, nous devons maintenir vivante la mémoire de nos luttes »

Gunter Holzmann

Feedback
Accueil du site > Lectures > ONG. Dépolitisation de la résistance au néolibéralisme ?

ONG. Dépolitisation de la résistance au néolibéralisme ?

Ouvrage coordonné par Julie Godin

22 juin 2017     →    Version imprimable de cet article Imprimer

 

Vingt ans après la première édition d’un numéro d’Alternatives Sud consacré au rôle des ONG (Organisations non gouvernementales) dans la mondialisation néolibérale, la question reste d’actualité.
Si, par définition, ces organisations se veulent indépendantes des États, promotrices des intérêts des citoyens et protectrices de la nature, dans les faits, le financement de leurs activités reste fortement dépendant de gouvernements et d’institutions porteuses d’un modèle uniformisé : « bonne gouvernance » et « développement durable ».
Selon les pays, les contraintes légales et la répression plus ou moins ouverte restreignent les capacités de mobilisation et d’interpellation de ces acteurs.
Le risque de la dépolitisation, renforcé par les injonctions à une professionnalisation de type managérial, s’étend au Sud comme au Nord et tend à réduire les ONG à des prestataires au service de leurs bailleurs de fonds, publics ou privés.
Pour autant, certaines structures ont conquis les moyens financiers et symboliques d’une autonomisation relative, qui leur permet de jouer un rôle d’autorité morale, voire de productrices de normes, dans bien des débats sociaux et environnementaux globaux.
Quelles sont les marges de manœuvre des ONG instigatrices de modèles de société alternatifs ?
Quels liens ces organisations entretiennent-elles avec les mouvements sociaux ?
Quel ancrage populaire pour quelle efficacité politique ?
Creuser ces questions et prendre conscience des enjeux qui redéfinissent l’action des ONG apparaît indispensable à la construction d’autres possibles et à l’appui aux résistances, locales et globales.

 

ONG. Dépolitisation de la résistance au néolibéralisme ?, ouvrage coordonné par Julie Godin, aux Editions Syllepse, collection « Alternatives Sud », Paris, juin 2017, 180 pages, 13 euros.





APPEL AUX DONS
Vous pouvez aider au développement du site de Mémoire des luttes par une contribution, ponctuelle ou régulière, d'un montant à votre convenance.

En savoir plus

Trois formules sont à votre disposition :

- Un don en ligne sécurisé via PayPal ou CB

- Un don par chèque adressé à Mémoire des luttes
(Soutien à Mémoire des luttes)
3, avenue Stephen Pichon
75013 Paris

- Un don par virement bancaire au compte de l'association (Code banque : 10107 - Code guichet : 00223 - Numéro de compte : 00518035437 - Clé : 52)

Mémoire des luttes s'engage à informer régulièrement les visiteurs du site sur les montants reçus, ainsi qu'à leur fournir une information transparente sur l'utilisation de ces fonds.

L'équipe de rédaction du site.

  →  Pour en savoir encore plus



ARTICLES








Les chroniqueurs



Les invités de MDL



BRICS



Surveillance de masse



Rencontre mondiale des mouvements populaires



Hugo Chávez


Suivez-nous  →    Flux RSS

   Facebook       Twitter
Administration  →
|
À PROPOS
Site réalisé avec SPIP
Conception :