« Pour nos combats de demain, pour un monde plus libre, plus juste, plus égalitaire, plus fraternel et solidaire, nous devons maintenir vivante la mémoire de nos luttes »

Gunter Holzmann

APRES LA DESTITUTION DE DILMA ROUSSEFF

Brésil brisé, qu’adviendra-t-il ?

Feedback
Accueil du site  ›  Actualités  ›  Crise politique au Venezuela : José Mujica et les pays de l’Alba rejettent (...)

Crise politique au Venezuela : José Mujica et les pays de l’Alba rejettent les propos du secrétaire général de l’OEA

Par Mémoire des luttes  |  20 mai 2016     →    Version imprimable de cet article Imprimer

L’ancien président de l’Uruguay, José « Pepe » Mujica, a confirmé jeudi 18 mai la rupture de ses relations politiques et personnelles avec son ancien ministre des affaires étrangères, Luis Almagro. Ce dernier, actuellement secrétaire général de l’Organisation des Etats américains (OEA), a accusé le président de la République bolivarienne du Venezuela, Nicolas Maduro, de se transformer en « dictateur » (« dictadorzuelo ») dans un communiqué officiel intitulé « Message du secrétaire général de l’OEA au président du Venezuela » (18 mai, www.oas.org/comunicado_prensa.asp ?sCodigo=C-062/16).

Pour le sénateur uruguayen, « les contradictions au Venezuela sont très dures ». Et d’ajouter : « La chute du prix du pétrole leur a fait très mal et a provoqué une crise économique. Les déclarations des acteurs, d’un côté comme de l’autre, me laissent songeurs ».

« Je plaide pour que la société vénézuélienne commence à regarder avec réalisme les difficultés qu’elle a face à elle car les déclarations actuelles des uns et des autres me font penser à deux trains qui vont se percuter, sans possibilité d’échappatoire » a-t-il précisé (http://www.la-razon.com/mundo/Mujica-Almagro-declaraciones-OEA-Maduro_0_2492750781.html).

Pour leur part, les pays de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (Alba) « rejettent catégoriquement » les propos de M.Almagro comme les « agressions systématiques » perpétrées contre le Venezuela. Ils rappellent leur « solidarité avec le président Nicolas Maduro » et déplorent que le secrétaire général de l’OEA « ait fait sien l’agenda de l’opposition politique vénézuélienne ».

Lire l’intégralité du communiqué (en espagnol)

COMUNICADO ( 20/05/2016)

Los países miembros de la Alianza Bolivariana para los Pueblos de Nuestra América-Tratado de Comercio de los Pueblos (ALBA-TCP) rechazan categóricamente el Comunicado de Prensa emitido el 18 de mayo de 2016, por el Secretario General de la Organización de Estados Americanos (OEA), Luis Almagro, así como las agresiones sistemáticas de quien ocupa la secretaría general de esta organización en contra de la República Bolivariana de Venezuela, su Gobierno legítimo y su pueblo.

Los países miembros del ALBA – TCP expresan su sentida solidaridad con el Presidente Nicolás Maduro y su pueblo, y declaran que los agravios contra el mandatario venezolano invalidan al Secretario General para pronunciarse sobre cualquier asunto relacionado con la República Bolivariana de Venezuela, a la vez que sus comentarios ofenden a todos los Estados soberanos.

El Señor Almagro hizo suya la agenda de la oposición política venezolana y permitió que la Secretaría General de la OEA sirviese de amparo de su sector más radical y violento. Hace apenas unos días, el Sr. Almagro participó de un evento en la ciudad de Miami donde en presencia de opositores venezolanos y extranjeros se hizo un llamado a invadir a Venezuela, amenazando el derecho al desarrollo, a la paz y a la patria del pueblo venezolano.

Los países del ALBA-TCP reiteramos nuestra solidaridad con la hermana República Bolivariana de Venezuela, con su Presidente y su Pueblo, y rechazamos las agresiones mediáticas, económicas, diplomáticas y financieras que pretenden el derrocamiento de su gobierno legítimo.

Los países del ALBA-TCP reconocen la ardua labor del Gobierno venezolano en la promoción y protección de los derechos humanos, la justicia y la paz, para contener el plan de intervención internacional que se pretende contra Venezuela, amenazando no sólo la estabilidad de este hermano país sino también de nuestra región.

Finalmente, los países miembros del ALBA – TCP confían en la inquebrantable voluntad del pueblo venezolano, guiados por el pensamiento de Simón Bolívar y en su capacidad de cerrar filas ante esta continua amenaza contra la estabilidad democrática del país y de la región.

 

Source : www.ultimasnoticias.com.ve/alba-tcp-rechaza-agresiones-sistematicas-de-luis-a

tag Mots-clés : 




APPEL AUX DONS
Vous pouvez aider au développement du site de Mémoire des luttes par une contribution, ponctuelle ou régulière, d'un montant à votre convenance.

En savoir plus

Trois formules sont à votre disposition :

- Un don en ligne sécurisé via PayPal ou CB

- Un don par chèque adressé à Mémoire des luttes
(Soutien à Mémoire des luttes)
3, avenue Stephen Pichon
75013 Paris

- Un don par virement bancaire au compte de l'association (Code banque : 10107 - Code guichet : 00223 - Numéro de compte : 00518035437 - Clé : 52)

Mémoire des luttes s'engage à informer régulièrement les visiteurs du site sur les montants reçus, ainsi qu'à leur fournir une information transparente sur l'utilisation de ces fonds.

L'équipe de rédaction du site.

  →  Pour en savoir encore plus



ARTICLES





Les chroniqueurs



Les invités de MDL



BRICS



Surveillance de masse



Rencontre mondiale des mouvements populaires



Hugo Chávez


Suivez-nous  →    Flux RSS

   Facebook       Twitter
Administration  →
|
À PROPOS
Site réalisé avec SPIP
Conception :