« Pour nos combats de demain, pour un monde plus libre, plus juste, plus égalitaire, plus fraternel et solidaire, nous devons maintenir vivante la mémoire de nos luttes »

Gunter Holzmann

APRES LA DESTITUTION DE DILMA ROUSSEFF

Brésil brisé, qu’adviendra-t-il ?

Feedback
Accueil du site  ›  Actualités  ›  Espagne : Anatomie du "mouvement"

Espagne : Anatomie du "mouvement"

Entretien avec Carlos Paredes, porte-parole de Democracia Real Ya

Par Bernard Cassen  |  6 septembre 2011     →    Version imprimable de cet article Imprimer

Inspiré des occupations de places publiques de Tunis et du Caire, et reprenant le mot d’ordre du livre de Stéphane Hessel Indignez-vous !, le mouvement dit 15-M, qui a commencé à la Puerta del Sol le 15 mai 2011, a ensuite fait tache d’huile dans le reste de l’Espagne. Il a trouvé un prolongement massif en Israël où 400 000 personnes sont descendues dans la rue le 3 septembre pour clamer leur refus des politiques ultralibérales du gouvernement Netanyahou.

Mémoire des luttes a interrogé Carlos Paredes, porte-parole de l’une des composantes du 15-M, Democracia Real Ya, sur la manière dont fonctionne le mouvement et sur ses finalités.

Mémoire des luttes : Qu’est-ce que le 15-M  ?

Le 15-M doit son nom à une date, celle du 15 mai 2011. Ce jour-là, dans toute l’Espagne, des milliers de citoyens decendirent dans la rue à l’appel de Democracia Real Ya (“ Une vraie démocratie tout de suite”).

Dans la pratique, on utilise l’expression 15-M pour désigner le réseau d’assemblées populaires de quartiers ou de villes couvrant tout le territoire espagnol. On incorpore également dans cette expression toutes les organisations qui participent au mouvement comme Democracia Real Ya (DRY), Attac Espagne, la Plateforme des victimes des hypothèques, l’Association nationale des chômeurs, etc.

MdL : Qui sont les Indignés  ?

Les Indignés sont toutes les personnes qui font partie du 15-M. C’est pourquoi le mouvement est aussi appelé mouvement des Indignés.

MdL : Comment le mouvement est-il organisé ?

Le mouvement fonctionne comme un être vivant multicellulaire. Toutes les cellules sont indépendantes et, en même temps, elles sont reliées entre elles. Tous les jours apparaissent des cellules nouvelles, cependant que d’autres, anciennes, meurent. Le flux de personnes qui entrent dans le mouvement ou le quittent est permanent.

Tout membre du mouvement peut lancer une idée. Cette idée est reprise par son assemblée et, si cette dernière l’approuve, elle est portée à la connaissance des autres assemblées. Si, par exemple, ii s’agit d’une action au niveau national, les assemblées débattront et, progressivement, elles adhèreront à l’idée… ou pas. L’action gagnera ou perdra en force.

Si personne ne la reprend à son compte, l’idée meurt. Si le nombre d’assemblées qui se joignent à la proposition va en augmentant, l’idée prospère. Il peut même alors se créer une nouvelle assemblée, une commission ou un groupe de travail pour développer le thème dans chacune des assemblées déjà existantes. Il n’existe pas de tête pensante, ou visible. Toutes les têtes sont pensantes.

Qu’est-ce que Democracia Real Ya (DRY) ?

DRY fait partie du mouvement 15-M. Il s’agit d’une plateforme pour la mobilisation citoyenne. La principale différence entre les assemblées de quartiers ou de villes et DRY est que, contrairement à ces assemblées, DRY admet les collectifs et les organisations. Ont ainsi adhéré à DRY l’Association nationale des chômeurs, Attac, Jeunesse sans avenir, la Plateforme des victimes des hypothèques, etc.

Quelle est la finalité du mouvement ?

La finalité du mouvement est de rechercher des mécanismes de contrôle des élites politiques ou économiques de manière à ce que ce soient les citoyens qui puissent prendre les décisions, s’ils le décident. Dans la majorité des cas, ces mécanismes n’existent pas actuellement.

Qui dirige le mouvement ?

Personne. Le mouvement est l’expression ultime de la souveraineté populaire. Grâce aux réseaux sociaux et à Internet, il a pu, pour la première fois, s’organiser massivement dans un maillage horizontal où chacun peut être en même temps acteur et spectateur.

MdL : Quel est l’avenir du mouvement ?

Le mouvement est en train de surgir avec force dans différents pays. Nous venons d’assister à la plus importante manifestation qu’Israël ait jamais connue, et cela sous les mêmes mots d’ordre que ceux du 15-M. En ce moment, différentes marches d’Indignés parcourent l’Europe avec pour objectif d’arriver à Paris le 17 septembre.

Pour ce même jour, se préparent dans le monde entier des actions de protestation devant les Bourses et les districts financiers de chaque ville.

Par ailleurs, DRY a convoqué pour le 15 octobre une manifestation de caractère international.

Internet a entraîné une révolution de la communication qui transcende le développement de la connaissance et du monde. Les frontières physiques et politiques n’y ont plus de sens. Que se passera-t-il avec les acteurs traditionnels ? Jusqu’où sont-ils disposés à aller pour préserver leur hégémonie ?

Pour la première fois dans l’histoire, les idées sautent d’un bout à l’autre de la planète en temps réel. Le 15-M ou Mouvement des Indignés est comme un être vivant en constante évolution, luttant pour rompre les liens qui l’enserrent. Ce qui se passe au 15-M n’est pas seulement sa propre histoire, c’est celle de la recherche d’un nouveau modèle de gouvernement où chacun pourra être en même temps acteur et spectateur.

Nous vivons dans des pays développés et libres. Mais on y ampute les retraites, les budgets de l’éducation et de la santé publique. Nous voyons comment ceux qui nous dirigent déversent d’énormes quantités d’argent pour sauver le secteur financier, alors qu’ils laissent mourir de faim des milliers d’enfants innocents, et que partout les inégalités progressent. Quel sera le point de rupture ?

Il dépend de chacun de nous qu’un nouveau modèle de gouvernement, dont le germe serait le 15-M, puisse se mettre en place. Ne permettez pas que vos enfants vivent plus mal que vous ! N’acceptez pas que l’on vous dépouille des droits conquis par les luttes de vos parents et de vos grands-parents !

(Propos recueillis par Bernard Cassen)

Photo : Santi Carneri





APPEL AUX DONS
Vous pouvez aider au développement du site de Mémoire des luttes par une contribution, ponctuelle ou régulière, d'un montant à votre convenance.

En savoir plus

Trois formules sont à votre disposition :

- Un don en ligne sécurisé via PayPal ou CB

- Un don par chèque adressé à Mémoire des luttes
(Soutien à Mémoire des luttes)
3, avenue Stephen Pichon
75013 Paris

- Un don par virement bancaire au compte de l'association (Code banque : 10107 - Code guichet : 00223 - Numéro de compte : 00518035437 - Clé : 52)

Mémoire des luttes s'engage à informer régulièrement les visiteurs du site sur les montants reçus, ainsi qu'à leur fournir une information transparente sur l'utilisation de ces fonds.

L'équipe de rédaction du site.

  →  Pour en savoir encore plus



ARTICLES





Les chroniqueurs



Les invités de MDL



BRICS



Surveillance de masse



Rencontre mondiale des mouvements populaires



Hugo Chávez


Suivez-nous  →    Flux RSS

   Facebook       Twitter
Administration  →
|
À PROPOS
Site réalisé avec SPIP
Conception :