« Pour nos combats de demain, pour un monde plus libre, plus juste, plus égalitaire, plus fraternel et solidaire, nous devons maintenir vivante la mémoire de nos luttes »

Gunter Holzmann

La paix et la guerre dans les médias en Colombie

Conférence de Maurice Lemoine et Yezid Arteta, le 7 décembre à Paris
Feedback
Accueil du site  ›  Initiatives  ›  Patrick Buisson, le mauvais génie

À voir absolument

Patrick Buisson, le mauvais génie

Jeudi 27 octobre à 23 h 35 sur France 3

Par Mémoire des luttes  |  25 octobre 2016     →    Version imprimable de cet article Imprimer

Diffusion : Jeudi 27 octobre à 23 h 35 sur France 3

A travers des témoignages de journalistes et de personnalités politiques, le documentaire évoque le parcours de Patrick Buisson. Les deux réalisatrices s’interrogent sur sa légitimité à s’immiscer aussi profondément dans la politique française sans être freiné par personne, bien qu’étant un authentique idéologue d’extrême droite. Comment, drapé dans le costume d’un spécialiste de l’opinion, des couloirs des rédactions aux plateaux de télévision, a-t-il ainsi pu accéder au rang de conseiller du candidat de la droite républicaine, puis du président Nicolas Sarkozy ? Retour sur l’itinéraire de cet homme, dont la vie a été parsemée de ruptures et de trahisons.

Realisateur : Tancrède Ramonet

Auteures : Ariane Chemin , Vanessa Schneider



Il est partout. Se répandant dans moult journaux, invité au 20 Heures de Pujadas [1] pour présenter son livre brûlot, La Cause du peuple — dans lequel il étrille son ancien patron Nicolas Sarkozy —, assis dans le fauteuil rouge de Complément d’enquête pour commenter la vigoureuse santé financière de l’hebdo réactionnaire Valeurs actuelles... Patrick Buisson, éminence grise de Le Pen, de Villiers, Sarkozy, qui n’aimait rien tant que l’ombre pour distiller à l’oreille des grands sa petite musique maurrassienne, antirépublicaine, antidémocratique, antisémite et anti-musulmans, semble désormais l’arbitre des élégances.

Le film de Tancrède Ramonet, adapté de l’essai d’Ariane Chemin et Vanessa Schneider, journalistes au Monde, vient à point nommé, qui rappelle que le tohu-bohu médiatique autour des fameuses conversations enregistrées à l’Elysée ne saurait faire écran à la véritable question : comment ce tenant de thèses nauséabondes a pu parvenir au coeur du pouvoir et, pis, dicter ses mots à un président de la République ? Comment les entourages — hommes politiques, patrons de chaîne, de journaux — qui connaissaient le pedigree du conseiller-­sondagier, ont choisi, par opportunisme pour se rapprocher du Prince, de ne pas trop explorer sa filiation idéologique, ses obsessions récurrentes, sa stratégie de conquête de l’opinion ? « Toutes les victoires politiques se gagnent en premier lieu sur le terrain des idées, des mots. Quand vous imposez un mot pour ­décrire une situation, vous imposez votre cadre intellectuel », ­résume Jean-Sébastien Ferjou, fondateur du site Atlantico et ex-collaborateur de Buisson.

Emaillé des propos de ses amis, d’anciens associés ou de responsables du parti Les Républicains, appuyé sur des archives rares, le film déroule chronologiquement l’ascension de Buisson, mettant au jour les ressorts de son projet de société. Le début de la fin pour le conseiller, mis en examen dans l’affaire des sondages ? Pas sûr. En attendant, renommé à la tête de la chaîne Histoire, que Sarkozy lui avait offerte en 2007 pour bons services rendus, Buisson continue de façonner un roman national, tissé « d’héroïsme vendéen, de guerre d’Algérie version OAS ou de documentaires sur Vichy ». — Marie Cailletet

SOURCE : Télérama

Notes

[1] Avec lequel il a co-animé 100 % politique à partir de 2001 sur LCI.





APPEL AUX DONS
Vous pouvez aider au développement du site de Mémoire des luttes par une contribution, ponctuelle ou régulière, d'un montant à votre convenance.

En savoir plus

Trois formules sont à votre disposition :

- Un don en ligne sécurisé via PayPal ou CB

- Un don par chèque adressé à Mémoire des luttes
(Soutien à Mémoire des luttes)
3, avenue Stephen Pichon
75013 Paris

- Un don par virement bancaire au compte de l'association (Code banque : 10107 - Code guichet : 00223 - Numéro de compte : 00518035437 - Clé : 52)

Mémoire des luttes s'engage à informer régulièrement les visiteurs du site sur les montants reçus, ainsi qu'à leur fournir une information transparente sur l'utilisation de ces fonds.

L'équipe de rédaction du site.

  →  Pour en savoir encore plus



ARTICLES





Les chroniqueurs



Les invités de MDL



BRICS



Surveillance de masse



Rencontre mondiale des mouvements populaires



Hugo Chávez


Suivez-nous  →    Flux RSS

   Facebook       Twitter
Administration  →
|
À PROPOS
Site réalisé avec SPIP
Conception :