« Pour nos combats de demain, pour un monde plus libre, plus juste, plus égalitaire, plus fraternel et solidaire, nous devons maintenir vivante la mémoire de nos luttes »

Gunter Holzmann

La paix et la guerre dans les médias en Colombie

Conférence de Maurice Lemoine et Yezid Arteta, le 7 décembre à Paris
Feedback
Accueil du site  ›  Actualités  ›  Les dossiers de Mémoire des luttes  ›  Libye, un dossier Mémoire des luttes  ›  « Sauver des vies à coups de bombes est un contresens inexplicable » déclare (...)

« Sauver des vies à coups de bombes est un contresens inexplicable » déclare le président de l’Uruguay

21 mars 2011     →    Version imprimable de cet article Imprimer

En inaugurant le 19 mars à Cochabamba la IIIème réunion du Conseil ministériel social de l’ALBA (Venezuela, Bolivie, Equateur, Nicaragua, Cuba, Antigua-et-Barbuda, La Dominique, Saint-Vicent-et-les Grenadines), le président Evo Morales a exprimé sa joie de recevoir dans cette ville du centre de la Bolivie un groupe de techniciens qui travaillent pour les peuples. Il a défendu le modèle de l’Alliance bolivarienne des peuples d’Amérique - Traité de commerce des peuples (ALBA-TCP) dans le processus de changement mondial, tout en énumérant ses premières réussites en matière de justice sociale, de santé gratuite pour les pauvres, d’alphabétisation, etc.

Evo Morales a également déclaré, au nom de la Bolivie et de l’ALBA : "Nous rejetons toute intervention militaire en Libye parce qu’elle va provoquer davantage de morts. Ce n’est pas la solution. Nous n’avons pas un Conseil de sécurité mais un Conseil d’insécurité car cela signifie plus de pertes de vies humaines et aucune sécurité pour les habitants ».

Le même jour, le ministre argentin des affaires étrangères, Hector Timerman, a mis en cause le fait que ces attaques contre le territoire libyen menées par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni n’avaient pas fait l’objet d’un large débat au Conseil de sécurité ou à l’Assemblée générale des Nations unies.

Pour sa part, le président de l’Uruguay, « Pepe » Mujica, a qualifié de "lamentable" l’attaque des forces de la coalition contre la Libye : « Le remède est pire que le mal », a-t-il déclaré, et « sauver des vies à coups de bombes est un contresens inexplicable. C’est à en pleurer ».

(Site des amis de Vive TV : http://www.larevolucionvive.org.ve)





APPEL AUX DONS
Vous pouvez aider au développement du site de Mémoire des luttes par une contribution, ponctuelle ou régulière, d'un montant à votre convenance.

En savoir plus

Trois formules sont à votre disposition :

- Un don en ligne sécurisé via PayPal ou CB

- Un don par chèque adressé à Mémoire des luttes
(Soutien à Mémoire des luttes)
3, avenue Stephen Pichon
75013 Paris

- Un don par virement bancaire au compte de l'association (Code banque : 10107 - Code guichet : 00223 - Numéro de compte : 00518035437 - Clé : 52)

Mémoire des luttes s'engage à informer régulièrement les visiteurs du site sur les montants reçus, ainsi qu'à leur fournir une information transparente sur l'utilisation de ces fonds.

L'équipe de rédaction du site.

  →  Pour en savoir encore plus



ARTICLES





Les chroniqueurs



Les invités de MDL



BRICS



Surveillance de masse



Rencontre mondiale des mouvements populaires



Hugo Chávez


Suivez-nous  →    Flux RSS

   Facebook       Twitter
Administration  →
|
À PROPOS
Site réalisé avec SPIP
Conception :