« Pour nos combats de demain, pour un monde plus libre, plus juste, plus égalitaire, plus fraternel et solidaire, nous devons maintenir vivante la mémoire de nos luttes »

Gunter Holzmann

La paix et la guerre dans les médias en Colombie

Conférence de Maurice Lemoine et Yezid Arteta, le 7 décembre à Paris
Feedback
Accueil du site  ›  Actualités  ›  BHL et FOG en échec devant la justice

BHL et FOG en échec devant la justice

5 mars 2011     →    Version imprimable de cet article Imprimer

On se souvient de la violente charge de Bernard–Henri Lévy contre Bernard Cassen dans Le Point du 14 janvier 2010 : http://www.medelu.org/spip.php?article696. Confondant, dans son « bloc-notes », l’ancien directeur général du Monde diplomatique avec son homonyme Pierre Cassen, le « philosophe » l’accusait, entre autres, de faire alliance avec « les crânes rasés du Bloc identitaire », ce qui s’apparenterait à « un crachat au visage de la République ». On a connu propos plus nuancés…

Faisant usage de son droit de réponse, Bernard Cassen adressait aussitôt au directeur de la publication du Point, Franz-Olivier Giesbert (FOG), un bref texte intitulé « M. Lévy et l’erreur » qui rétablissait la vérité. Il inscrivait également cette « erreur » dans une série d’autres « erreurs » de la même veine, dont les dernières en date étaient une citation - à prétention érudite- de l’auteur fantôme Jean-Baptiste Botul et la confusion entre un journaliste et un joueur de football ayant le même patronyme. D’où cette conclusion logique : « Du vrai travail de professionnel… ». Un « travail » qui qualifie éminemment BHL pour siéger au Conseil de surveillance du Monde et pour présider le Conseil de surveillance d’Arte, fonction à laquelle il a été reconduit en 2009 à la demande de Nicolas Sarkozy.

FOG – que l’on imagine soucieux d’être agréable à BHL -, ayant refusé de publier ce droit de réponse, Bernard Cassen l’assigna en référé devant le tribunal de grande instance de Paris. Le 3 mars, le tribunal a rendu une ordonnance reproduite ci-dessous dans son intégralité. Alors que, à l’audience, l’avocat de FOG avait affirmé que le texte du droit de réponse « porte atteinte à l’honneur ou à la considération » de BHL, le tribunal, au contraire, estime « que le rappel de ces erreurs ne présentait pas de caractère offensant et était assez anodin, tout comme l’était le ton, certes sarcastique, de cette réponse, mais sans aucune mesure avec la gravité et la virulence des attaques dont il était l’objet dans l’article litigieux ».

En conclusion, le tribunal ordonne à FOG d’insérer, dans la prochaine livraison de l’hebdomadaire, « à la même place et dans les mêmes caractères » que l’article de BHL, le texte de Bernard Cassen. Le prochain numéro du Point s’annonce d’ores et déjà comme un collector… 

tag Mots-clés : 




APPEL AUX DONS
Vous pouvez aider au développement du site de Mémoire des luttes par une contribution, ponctuelle ou régulière, d'un montant à votre convenance.

En savoir plus

Trois formules sont à votre disposition :

- Un don en ligne sécurisé via PayPal ou CB

- Un don par chèque adressé à Mémoire des luttes
(Soutien à Mémoire des luttes)
3, avenue Stephen Pichon
75013 Paris

- Un don par virement bancaire au compte de l'association (Code banque : 10107 - Code guichet : 00223 - Numéro de compte : 00518035437 - Clé : 52)

Mémoire des luttes s'engage à informer régulièrement les visiteurs du site sur les montants reçus, ainsi qu'à leur fournir une information transparente sur l'utilisation de ces fonds.

L'équipe de rédaction du site.

  →  Pour en savoir encore plus



ARTICLES





Les chroniqueurs



Les invités de MDL



BRICS



Surveillance de masse



Rencontre mondiale des mouvements populaires



Hugo Chávez


Suivez-nous  →    Flux RSS

   Facebook       Twitter
Administration  →
|
À PROPOS
Site réalisé avec SPIP
Conception :