« Pour nos combats de demain, pour un monde plus libre, plus juste, plus égalitaire, plus fraternel et solidaire, nous devons maintenir vivante la mémoire de nos luttes »

Gunter Holzmann

Feedback
Accueil du site  ›  Actualités  ›  L’espagnol et l’anglais à Porto Rico

L’espagnol et l’anglais à Porto Rico

Par Bernard Cassen  |  17 novembre 2012     →    Version imprimable de cet article Imprimer

Article publié dans la revue Amérique latine, du Centre de recherche sur l’Amérique latine et le tiers monde (CETRAL), dans sa livraison de juillet-septembre 1980.

Une langue n’est pas seulement un moyen de communication. Elle cristallise une histoire, une civilisation, un système de valeurs et, comme le disait Gramsci, « contient les éléments d’une conception du monde et d’une culture ». Dans Le Scribe, Régis Debray la situe clairement comme enjeu politique : « Parler, écrire, communiquer, impliquent l’appartenance à une communauté culturelle, indissolublement linguistique et civique. La langue comme « premier système d’articulation » renvoie à un espace homogène de communication, dont l’homogénéité interne suppose à son tour une fermeture sur l’extérieur, de caractère politique ».

Cette interaction du linguistique, du culturel et du politique, longtemps sous-estimée, mais que l’actualité s’est chargée de remettre au premier plan (Irlande, Iran, Espagne, Belgique, Inde, Algérie, etc.), les États-Unis en avaient parfaitement pris conscience dans leur projet d’expansion impériale en Amérique latine, même si elle les a, entre temps, pris de court dans d’autres parties du monde.

Lire la suite dans le PDF ci-dessous

PDF - 2.6 Mo
L’espagnol et l’anglais à Porto Rico






APPEL AUX DONS
Vous pouvez aider au développement du site de Mémoire des luttes par une contribution, ponctuelle ou régulière, d'un montant à votre convenance.

En savoir plus

Trois formules sont à votre disposition :

- Un don en ligne sécurisé via PayPal ou CB

- Un don par chèque adressé à Mémoire des luttes
(Soutien à Mémoire des luttes)
3, avenue Stephen Pichon
75013 Paris

- Un don par virement bancaire au compte de l'association (Code banque : 10107 - Code guichet : 00223 - Numéro de compte : 00518035437 - Clé : 52)

Mémoire des luttes s'engage à informer régulièrement les visiteurs du site sur les montants reçus, ainsi qu'à leur fournir une information transparente sur l'utilisation de ces fonds.

L'équipe de rédaction du site.

  →  Pour en savoir encore plus



ARTICLES





Les chroniqueurs



Les invités de MDL



BRICS



Surveillance de masse



Rencontre mondiale des mouvements populaires



Hugo Chávez


Suivez-nous  →    Flux RSS

   Facebook       Twitter
Administration  →
|
À PROPOS
Site réalisé avec SPIP
Conception :