« Pour nos combats de demain, pour un monde plus libre, plus juste, plus égalitaire, plus fraternel et solidaire, nous devons maintenir vivante la mémoire de nos luttes »

Gunter Holzmann

Feedback
Accueil du site  ›  Actualités  ›  BHL et Franz-Olivier Giesbert condamnés pour diffamation de Bernard (...)

LA SANCTION D’UN MANQUE DE SÉRIEUX ET DE RIGUEUR

BHL et Franz-Olivier Giesbert condamnés pour diffamation de Bernard Cassen

Par Mémoire des luttes  |  24 avril 2013     →    Version imprimable de cet article Imprimer

Le 23 avril 2013, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Franz-Olivier Giesbert (FOG), en qualité de directeur de la publication de l’hebdomadaire Le Point, et Bernard-Henri Levy (BHL) pour avoir publiquement diffamé Bernard Cassen dans un bloc-notes intitulé « L’honneur des musulmans », publié dans Le Point daté des 23-30 décembre 2010.

Dans un premier temps, FOG et BHL avaient refusé de publier le droit de réponse de Bernard Cassen, mais y avaient été contraints par une ordonnance de référé rendue le 3 mars 2011 par le Tribunal de grande instance de Paris : http://www.medelu.org/BHL-et-FOG-en-echec-devant-la.

Rejetant les arguments de la défense de FOG et BHL, qui avait soulevé la nullité de la plainte de Bernard Cassen, le tribunal correctionnel estime que le délit de diffamation est bien constitué. Le Tribunal refuse également d’accorder aux deux prévenus le bénéfice de la bonne foi.

Les juges n’ont pas accepté la curieuse justification de BHL selon laquelle il « n’est pas un journaliste d’investigation » et que « son bloc-notes ne vise pas à être une enquête de fond », mais « une tribune visant à alimenter un débat d’idées constructif ». Ils considèrent que cette posture « ne saurait aucunement l’exonérer du sérieux qui s’impose à toute personne réellement désireuse "d’alimenter un débat d’idées" qui, pour être véritablement "constructif" doit faire preuve de prudence et de rigueur ».

En conséquence, les deux prévenus sont chacun condamnés à une amende de 1 000 euros qui, pour BHL – dont le casier judiciaire ne porte trace d’aucune condamnation, à la différence de FOG – sera assortie d’un sursis.

Par ailleurs, le Tribunal condamne solidairement FOG et BHL à payer à Bernard Cassen 1 euro à titre de dommages et intérêts, ainsi que 2 500 euros pour les frais non payés par l’Etat, en application de l’article 475-1 du Code de procédure pénale.

Les lecteurs du Point trouveront prochainement l’annonce de cette condamnation judiciaire dans le bloc-notes de BHL et dans deux autres publications.

A lire  : « Même la justice française condamne BHL… » : http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2013-04-26-BHL

tag Mots-clés : 




APPEL AUX DONS
Vous pouvez aider au développement du site de Mémoire des luttes par une contribution, ponctuelle ou régulière, d'un montant à votre convenance.

En savoir plus

Trois formules sont à votre disposition :

- Un don en ligne sécurisé via PayPal ou CB

- Un don par chèque adressé à Mémoire des luttes
(Soutien à Mémoire des luttes)
3, avenue Stephen Pichon
75013 Paris

- Un don par virement bancaire au compte de l'association (Code banque : 10107 - Code guichet : 00223 - Numéro de compte : 00518035437 - Clé : 52)

Mémoire des luttes s'engage à informer régulièrement les visiteurs du site sur les montants reçus, ainsi qu'à leur fournir une information transparente sur l'utilisation de ces fonds.

L'équipe de rédaction du site.

  →  Pour en savoir encore plus



ARTICLES





Les chroniqueurs



Les invités de MDL



BRICS



Surveillance de masse



Rencontre mondiale des mouvements populaires



Hugo Chávez


Suivez-nous  →    Flux RSS

   Facebook       Twitter
Administration  →
|
À PROPOS
Site réalisé avec SPIP
Conception :